Seigneurie de La Rocheservière :: Domaine de Wantaka et Ventreachoux
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 




Anoblissement de Luaine
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Seigneurie de La Rocheservière Index du Forum -> Le logis -> La salle de réception
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
caerellyn de Carpadant


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 7

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 07:55 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Elle sursauta et se retourna vivement.
Quel était ce malotru qui s'opposait à l'anoblissement de Luaine. Elle allait lui demander des comptes et il faudrait qu'il soit convaincant. Les personnes présentes allaient connaitre une vicomtesse en rage, ce que peu avait jamais vu ni entendu. Elle méritait d'être anoblit et elle allait le lui faire savoir et de belles façons.


Puis la jeune femme eut un sourire d'ange et aussitôt sa ire s'apaisa. Constatant la connivence qui existait entre eux, elle se calma. Son coeur reprit doucement un rythme normal et elle finit pas sourire devant la joie de son amie.


En voila un qui avait frôlé un orage.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Juin - 07:55 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Père Franck, ange humain
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 4 Juin - 14:03 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Une sensation brulante se fit au niveau des orteils... La gueuse avait donc osé faire comme s'il était un simple paysan ? et lui donnait l'accolade des bouseux ? Pourtant, cette marque ne pouvait être accepté que de cette maudite brune. Elle aurait toute son existence pour expier cet outrage vicaresque ! et puis, il fallait composer de vif esprit, au vu de ces regards consanguins, fixés dès son entrée remarquable et remarquée, du coup ! Sans plus donner de poids à l'algue qui allait être une dame, le fagot religieux se tourna vers ce qui semblait être l'hôte.
Certes, le rustaud faisait des efforts, mais le foin qu'il avait encore entre les dents faisait la difficulté de la compréhension du blond. Il sourit, malgré tout, et s'inclina, avant de poursuivre, d'un ton fort doux... trop ?

Mon fils... Je puis comprendre que les esprits simples s'étonnent. Mais vous ! Alors, soyons simple, de même : non, je ne suis pas venu papoter avec une laïque... Non, je ne suis pas venu dans ce bourbier pour boire une eau chaude, en souriant devant une pièce de dentelle mal faite... Non !

Le maigre vicaire, ordonné, donc, selon la règle romaine, et en tout point supérieur à un diacre, fut-il femme, et encore plus avec couronne, n'avait pas l'intention de perdre la main. Il fit pourtant un sourire respectueux au noble du coin.

Non, merci... Contentez vous de prier pour remercier le Très Haut de m'envoyer séant. et montrez moi donc où le siège de l'autorité religieuse se trouve... Car il y en a un, n'est-ce pas ?


Revenir en haut
ventreachoux
Famille

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2009
Messages: 469
Localisation: Niort

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 19:03 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Le comte sentit la ire monter en lui.Il serra les poings.

Mon père vous me voyez outré de vos paroles, surtout venant de la bouche d'un religieux, qui dans son rôle doit prôner la bonne parole à ses fidèles.Vous traitez les nobliaux présent et des officiers royaux de gens simple d'esprit et je passe outre votre mépris pour les laïques et l'insulte faite sur ma demeure.Oui,  je vais prier le très haut de vous faire retrouver la raison et de présenter vos excuses devant tous.Et sachez aussi mon père que je référencerai de votre comportement irrespectueux auprès de mon très vieil ami l'archevêque de Bordeaux Aurélien si vous refusez de présenter vos excuses.Si refus est le cas, je vous ferai jeter de ces lieux séance tenante.Quand à votre place, je vous l'indiquerai bien, mais je doute qu'elle ne soit à votre goût.(Pensée à ses animaux porcins)A vous de choisir mon père,  et j'espère pour vous que le très haut vous guidera à vous faire retrouver la raison.

_________________

Si j'avance, suivez moi !
Si je m'arrête, poussez moi !
Si je recule , tuez moi !


Dernière édition par ventreachoux le Sam 4 Juin - 22:57 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
luaine
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 17
Localisation: limousin

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 22:14 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Luaine pensait que son anoblissement serait une fête, elle avait convié tous les gens qu'elle aimait sachant que cela leur ferait surement plaisir de venir assister à ce jour si particulier....Savoir que la brune les avait choisi afin de les rassembler,  tous les gens de coeur qui gravitaient autour d'elle.
Mais le père semblait venir compromettre ce beau jour pour l'algue.
Il ne semblait pas lui même, il paraissait froid et distant, critiquant tout le monde alors qu'il était si bien éduqué d'ordinaire. Luaine avait laissé sur Sarlat un homme sage et retrouvait un homme agressif. Que s'était il passé?

Au tout début, elle avait pensé une boutade, une petite raillerie un peu fantaisiste pour leur retrouvailles mais au lieu de cela, il insultait ses amis et son futur suzerain. D'accord le Comte n'était pas homme d'église mais elle l'était et lui l'avait acceptée comme ça.
Elle fut bouleversée de voir le Comte s'emporter.
La poisse avec un grand P, lui collait au fondement sans aucun doute!!!!
On lisait sur son visage l'incompréhension de la brune. Pourquoi le père n'était il pas venu heureux pour cette célébration?
Elle se mordillait la lèvre tant le tourment grondait en elle. Heimdal devait sentir sa main qui serrait la sienne plus fort.


MON PERE!!!!!

Quand son regard cessa de darder celui du vicaire, elle se tourna vers Ventreachoux.

Votre Grandeur, je m'excuse pour lui.....

Elle était si désolée et qu'avait elle d'autre à faire de s'excuser pour les paroles blessantes de son ami blond. Son timbre de voix tremblait sous le coup de l'émotion et ele inclina sa tête, cachant ses yeux brillants.
Elle aimait le père d'une façon singulière et particulière et n'arrivait pas à expliquer son attitude. Si cela continuait, cette fête finirait en pugilat.


Revenir en haut
Heimdal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 4 Juin - 22:46 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Voilà l'entrée du père, et quelle entrée...en tout pas des meilleurs entrées
Le capitaine royale avait sentit la première réaction de Caerellyn qui suivi un apaisement.
Mais le diacre en rajouta une dernière une couche. La main de Luaine sera sur la sienne.
Puis Luaine qui s'excusa, hors selon Heimdal, ce n'était pas à elle de s'excuser pour le père.
Bref, il sentit l'émotion de tristesse de Luaine. Comme un réflexe, il l'enlaça et la serra pour
la rassurer.
Heimdal réfléchissait...je m'oppose...un siège...


Mon père, êtes-vous sur d'être venu au bon endroit, nous célébrons ici un anoblissement et
pas une célébration à l'église comme un mariage?
Et si vous êtes ici effectivement pour l'anoblissement. Pourquoi avoir une telle attitude envers,
il me semble à une brebis que vous appréciez ? Il me semble qu'on est tous là pour rendre
heureuse la gente dame qui est ici entre mes bras.
Pouvons-nous enfin commencer?


Revenir en haut
ventreachoux
Famille

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2009
Messages: 469
Localisation: Niort

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 23:24 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Le comte Ventreachoux se tourna vers les intervenants.

Ma chère Luaine, ce n'est point à vous de vous excuser.Messire Heimdal, la cérémonie commencera quand le père aura répondu à ma requête.
_________________

Si j'avance, suivez moi !
Si je m'arrête, poussez moi !
Si je recule , tuez moi !


Revenir en haut
Père Franck, ange humain
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 5 Juin - 09:43 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Alors que l'hôte tentait de répondre, à côté néanmoins et que la Monfort voulait s'interposer, le blond afficha un visage étonné, et un sourire aussi doux que le miel de tilleul.

Et bien mon fils, voilà que vous vous égarez... Mais puisque vous attendez réponse de ma part, en voici la première partie. Qui donc a jamais dit que les nobles de ce comté étaient simples, sinon vous ? Mais je pardonne cette rapidité si commune ces derniers temps dans le royaume. Quant à l'insulte qui, parait-il émanerait de moi et viserait le corps laïque, la encore il me semble que votre joie de ce jour perturbe vos sens. Je mets au défi quiconque de me rapporter la moindre parole qui put être une insulte à l'encontre de votre diacre. Mais pour que toute ambiguïté soit levée, je vais donc préciser que j'ai simplement dit que je ne venait pas pour autre chose que la cérémonie dont va faire l'objet cette fille.

Et le doigt fin, presque maigre du religieux pointa doucement l'algue, qui semblait ne palus savoir où se mettre. Mais comme la démonstration fut brillante, et incontestable, le blond sourit à nouveau au maitre de ce... de cette... d'ici, quoi.

Et puisque vous n'êtes pas le seul, semble-t-il à ne pas entendre convenablement un propos clair, et que vous parvenez à en détourner le sens fondamental, je vais donc en terminer en répondant au militaire...

Le maigre fagot, regardant un instant le veuf récent, qui visiblement n'avait plus aucune contrainte physique pour s'approcher enfin de celle qu'il convoitait, finit par offrir une inclinaison religieuse, laissant apparaitre derrière sa mèche blonde, la discrète tonsure.

Vous avez raison, en effet, mon fils. Il ne s'agit que d'une cérémonie civile. Mais n'est-il pas convenu que la noblesse de ce pays ne l'est que par la grande clémence du Très Haut ? J'ai donc moi aussi la joie de pouvoir être présent au même titre que chacun ici. Et pour partager cette joie, et prouver que notre fille est, en effet, une brebis appréciée, je vais donc faire mes excuses à la volée !

Le blond religieux se tourna vers la Monfort et s'inclina en souriant de son sourire horripilant. Puis en fit de même envers le chef du protocole, puis il ajouta à son endroit.

Mais pour conclure, ne croyez en rien que vos menaces aient un poids, mon fils. Si j'étais simple d'esprit , j'aurais moi aussi pris ceci pour une insulte, passible d'une question devant quelque jury qui, tout le monde le sait, n'a que peu le sens de l'humour.

Mais fi de ce malentendu, mon fils, et réjouissons nous !


Puis, comme aux plus belles heures de sa fonction de maître de cérémonie pour le jeune Mirandole, le blond montra les beaux fauteuils - si, si, ils étaient très beaux... Un peu chargés, sans doute, mais bon - au comte et à ses invités, avant de s'asseoir lui-même, ravi de reposer un peu ses orteils arachnéens.


Revenir en haut
ventreachoux
Famille

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2009
Messages: 469
Localisation: Niort

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 18:06 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Le comte yonnais écoutait avec attention les propos du père.

J'accepte vos excuses mon père.Puisque l'incident est désormais clos, nous allons pouvoir commencer la cérémonie auquel vos présence se justifie icelieu.

Le comte appela un page afin qu'il dépose un coussin de cérémonie aux armes de sa famille.


Puis il fit un signe à sa future vassale Luaine de s'avancer vers lui et de s'agenouiller sur le prestigieux coussin.

En raison de votre investissement vis à vis des plus humbles, de votre engagement de chaque instant en faveur des intérêts d'autrui, de vos actions résulte du fait que vous possédez la noblesse du coeur.Afin que celle-ci ne soit pas orpheline, et ainsi que m’y autorise mon titre de Comte de La Roche Sur Yon, je vous donne jouissances des pouvoirs et terres sur la Seigneurie de Belleville Sur Vie.
Ayant au préalable prit connaissance de l'addendum, jurez-vous de servir loyalement, fidèlement et sans dissimuler votre Seigneur ?

_________________

Si j'avance, suivez moi !
Si je m'arrête, poussez moi !
Si je recule , tuez moi !


Revenir en haut
luaine
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 17
Localisation: limousin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 22:00 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Le père s'était expliqué et Luaine pu souffler. L'incident était clos et ventreachoux n'en prit pas ombrage. Luaine regarda le père et lui fit un salut de la tête. Un salut qui voulait dire "merci".
Pas le temps de réfléchir à autre chose qu'un coussin fut mis au sol. La brune regarda le coussinet en se demandant pourquoi un page l'avait foutu à terre. Il avait du avoir un spasme. La future vassale regarda le Comte se demandant si il n'allait pas sortir de ses gonds.
Mais selon tout attente, il semblait que tout fut normal et il était là au sol pour ses petits genoux.

Un coup d'oeil vers Heimdal et ses amis dans la salle. En avant marche jeune fille et pas de boulette. Luaine s'avança vers son futur suzerain, comme il le lui demandait. D'un geste gracieux releva sa robe en s'agenouillant sur le pouf gueule et argent.
Un large sourire vint s egraver sur son minois. L'énumération des qualités de la brune n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde.


Votre Grandeur, moi, Luaine, je jure de vous servir avec loyauté, fidélité et je jure aussi aide, conseil et protection envers mon Seigneur. 

Elle n'allait pas dire seigneur et maitre hein!!! Elle n'avait pas de maitre, si ce n'était le très haut au grand dam de son suzerain.

Un regard complice vers le Comte en se demandant ce qu'était la suite du spectacle. Si il devait sortir son épée pour la toucher avec, elle fermerait les yeux en espérant que sa main ne tremble pas. Soudain une lumière dans sa tête.....C'était quoi la fin? Une accolade ou un baiser vassalique?


Revenir en haut
ventreachoux
Famille

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2009
Messages: 469
Localisation: Niort

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 22:32 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Ventre répondit d'une voix claire et nette à sa future vassale.(eh oui, c'est un de ses nombreux surnoms)

Nous Ventreachoux de Beaupin l'Aizenay, Comte de La Roche Sur Yon, Seigneur de Rocheservière, Seigneur de Grosbreuil, vous assurons justice, protection et subsistance sur nos terres.

Relevez-vous Luaine, Dame de Bellevie Sur Vie.


Le Comte l'aida a se relever puis il remit à la Dame de Bellevie Sur Vie  un petit sac de terre fermé par un ruban rouge et blanc aux couleurs du comte et se penche vers elle et lui donne l’accolée vassalique.

Je ne doute à aucun moment de votre sincérité et fidélité ma chère.

Puis il se retourna vers l'héraut du Poitou.

Mon cher Eragon, je vous laisse entrer en scène.

Le comte se retire avec un léger sourire aux lèvres.
_________________

Si j'avance, suivez moi !
Si je m'arrête, poussez moi !
Si je recule , tuez moi !


Revenir en haut
Eragon.


Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2010
Messages: 15
Localisation: Poitou

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 22:57 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Le Héraut resta silencieux devant le bordel ambiant dû à l'arrivée d'un clerc dans la salle. Décidément ces petites bêtes étaient bien agitées et le Héraut bien que très croyant avait du mal à respecter des personnes dans ce genre. Mais impassible il écouta la vassale et le suzerain prononcer les mots magiques, tout était dit et le Maréchal scella le contreseing puis sabla celui-ci.

Citation:
Par la présente,
Nous, Eragon de Lisaran, Maréchal d'Armes de France, faisons acte de la demande de Messire Ventreachoux de Beaupin l'Aizenay, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de La Roche Sur Yon Sise au fief nommé Belleville Sur Vie, à Dame Luaine.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Belleville Sur Vie est bien seigneurie du Comté de la Roche Sur Yon.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à ladite seigneurie est Gironné de gueules et de vair de douze pièces, soit, après dessin :



Pour compléter le présent dossier, voici un lettre manuscrite de Ventreachoux, attestant de la volonté de cession d'une seigneurie à dame Luaine:

Ventreachoux a écrit:




Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le cinquième jour du Mois de Juin 1459 sous le règne de nostre souveraine bien aimée la Reyne Béatrice 1ère.





il s'approcha de la dame de Belleville sur vie et fît le sermon habituel.

Luaine, vous entrez désormais dans le monde de la noblesse, sachez que cela entraine plus de devoirs que de droits. Montrez vous en digne et faites attention à votre conduite.


Puis il lui tendit patente et blason.

_________________


Revenir en haut
luaine
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 17
Localisation: limousin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 23:33 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Et voila t 'y pas le Comte qui part dans la liste de ses noms et titres, et sa petite vassale en resta bouche bée. Ventreachoux de Beaupin l'Aizenay.....Beau pain dans tes dents!!!! Ca lui allait bien un truc comme ça, comme le reste avec Seigneur de Grosnoeil. Il avait des yeux partout, c'était aussi taillé pour lui. Luaine essaya de garder une certaine contenance car on ne se mets à à rire à un moment pareil.
En grand homme, il l'aide à se relever et lui fit l'accolade, surement pour le plus grand bonheur d'Heimdal. Quand elle arriva à proximité de son oreille, la brune glissa deux mots, ou trois, ou quatre...

Merci, mon Comte est bon....Trop bon.

Puis vint Poitou et la suite de la cérémonie. Il lui remettait sa patente et son blason accompagné d'un joli sermon.

Merci Poitou. Je saurais m'en montrer digne et surtout ne pas faire perdre la face de mon Seigneur qui a cru en moi.

Elle sourit au Héraut et prit tous ses bataclans de noble qui pesaient un âne mort puis un bref regard vers le Comte, elle se tourna pour voir la salle et ses amis avec un sourire carnassier. Ben quoi, elle était barbière aussi.

D'un geste leste, elle ramassa ce petit coussin au sol. Elle n'aimait pas voir les choses trainer et le donna au page.

Ensuite, elle sourit à Heimdal et fit aussi un sourire à l'ensemble de ses amis venus exprès pour elle. Et son regard se posa ensuite sur son confesseur adoré qui avait chier dans la résine faute de colle forte.

Elle le prit délicatement par le bras et l'attira un peu plus loin des autres qui buvaient ce que leur avait amené le valet de mauvais poils.


Mon père, que s'est il passé? Je pensais que vous arriveriez heureux comme un poisson dans l'eau...Quand je vous ai écris pour vous inviter, je ne savais pas si vous alliez venir et j'ai prié pour ça car vous me manquez beaucoup. Quand vous avez passé la porte, mon coeur a bondi de joie. Vous savez combien je vous ai en grande affection.

Elle cherchait des réponses dans son regard, planqué derrière sa grande mèche blonde.


Revenir en haut
caerellyn de Carpadant


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 07:05 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Elle avait assisté à nombre d'anoblissements mais celui de Luaine resterait marqué en sa mémoire. Elle avait pensé pourfendre de son sabre qui ne la quittait jamais, bien cahé qu'il fut dans les plis de sa robe, ce qu'elle comprit par la suite être un prêtre, elle avait aussi pensé assisté à un pugilat, par Aristote voila qui marquait.


La jeune femme fut enfin anoblie et elle ressentit l'étreindre la même émotion qui l'avait assaillie lors de l'octroi de  Cazaux-Savés, son premier fief. Que le temps passait.


Elle leva la tête pour regarder Heimdal, il dévorait des yeux la belle blonde et elle sourit malicieusement, songeant à leur bel avenir.


Dans son manchon se cachait un petit paquet qu'elle avait hâte de lui offrir quand elle irait la féliciter et l'embrasser.


Il était vrai que l'amitié qu'elle ressentait pour la nouvelle noble, lui était tombé sur la tête comme la foudre. Heimdal son propre vassal et surtout grand ami depuis des  lustres, ne pouvait de toute façon aimer qu'une personne d'exception, c'était bien le cas.


Elle s'impatientait et son pied qui battait la musique sous sa robe, le lui fit comprendre. Quand donc pourrait-elle s'avancer pour les félicitations de rigueur ?
_________________


Revenir en haut
Père Franck, ange humain
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 6 Juin - 16:10 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Il fallait reconnaitre au moins un mérite au comte : sa rapidité à torcher la cérémonie ! On n'avait pas vu, de mémoire de périgourdin cérémonie si rondement menée afin qu'elle ne s'étire comme une noix de beurre sur une trop grande tartine. Non, là, c'était juste un coussin jeté par terre, un serment craché tout aussi vite, et un rouleau digne d'une Mer Morte en guise de souvenir... Lui qui comptait assouvir sa joie de manière plus... ou moins... bref... Le blond n'eut pas le temps de recompter ses orteils que la brune agrippait comme une buse fond sur un lièvre. Le temps de saluer poliment le maitre du lieu, et à peine plus pour remettre sa mèche en place, qu'il fallait répondre...

Le simple fait d'avoir répondu positivement, ma fille, à votre invitation démontrera que je ne suis pas de ceux qui oublie ses affections. Alors, en vérité, que nous importe que le sourd râle parce qu'il ne sait pas lire sur les lèvres... Qu'importe que l'aveugle sourit sans prendre conscience qu'on lui offre une grimace...

Volontiers, il profita du bâton tendu par sa bretonne favorite, dédaignant la première angoisse de celle-ci. Car à l'écouter, seule sa présence serait retenue. Le fagot humain sourit donc, connivent, et poursuivit sur le même ton.

Pensiez vous donc que les tapis riches et les prétentions couronnées allaient me rendre indulgent ? J'abhorre les fastes ridicules, ma fille, vous le savez. Qui plus est, quand ils ne sont pas en proportion avec celui - ou celle ! (oups, on avait frôlé encore un incident langagier si les oreilles trainaient alors que cette conversation ne regardait personne !) - qui est sensé les représenter.

Mais qu'il soit dit ici, ma fille, que le confesseur que je suis, choisi sans contrainte par vous, est heureux ce jour. Pas comme un poisson, plutôt comme un jeune noisetier qui aurait droit à une fine pluie rafraichissante !


et comme il sentait bien que le simple fait d'avoir eu la primeur de converser avec la nouvelle anoblie en agaçait déjà certains, il s'inclina avec respect, avant de faire place. Ce qui ne l’empêcha pas de chercher du regard les réjouissances comestibles... tiens... Pas possible qu'il n'aient pas prévu une baffrée digne de leur conditions, ces gens là ! Que le Très Haut soit indulgent, tous n'ont pas les moyens d'un Aussone...


Revenir en haut
luaine
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 17
Localisation: limousin

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 21:09 (2011)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine Répondre en citant

Il exécrait les nobles vaniteux, les ronds de jambes, les mielleux bref pas mal de monde et pas le meilleur. Luaine partageait beaucoup de ses idées même si elle n'avait sa verve et son aura. Elle savait aussi qu'il trouverait autant de subterfuge pour expliquer son geste, que de jours dans l'année. Il avait le pouvoir de la rouler dans la farine mais elle en était consciente.

Elle le regarda faire des effets de mèches, ses même effets qu'elle avait trouvé étranges puis tellement familiers. Maintenant ils l'apaisaient presque.

Mon père ce n'est pas un titre qui me changera. Je reste la même et je le resterai. Si le Comte m'a fait l'honneur de me donner un de ses fiefs c'est qu'il a perçu en moi une personne humble et assez acceptable pour être sa vassale.
Je suis aujourd'hui Dame mais je n'en reste pas moins votre algue et la Luaine que vous affectionnez.....Je crois!!

Elle pinça ses lèvres dans un demi sourire tendre car il le lui avait avouer à demi mots au début de son explication mais le père n'était pas de ceux qui s'étale sur de long sentiment.

Maintenant que vous me dites que vous êtes heureux alors mon bonheur est comblé. J'ai les gens auquels je tiens, j'ai l'amour et l'amitié qui m'ont souvent fait défaut et vous êtes bien placé pour le savoir.

Il était son confesseur et savait tout de sa vie, du moins depuis qu'elle était arrivée en Périgord.

J'ai l'impression d'avoir enfin de la chance et d'être heureuse et ce bonheur je voulais le partager avec vous.

Au vu de l'effet de son baiser d'arrivée, elle n'osa remettre le couvert et garda ses distances. Pour tout signe d'affection, elle lui serra sa main dans la sienne.

Le Comte annonça un buffet pour fêter l'évènement.

J'aimerais vous présenter Heimdal et sa suzeraine. Venez avec moi.

Elle lui prit le bras un peu en otage et l'amena devant le couple d'ami. Un clin d'oeil vers son suzerain en espérant qu'il les rejoindrait peut être.

Mon très cher Père Franck, voilà Heimdal mais vous savez qui il est.....

Un ange passe.

....Et sa suzeraine Cae.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:59 (2018)    Sujet du message: Anoblissement de Luaine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Seigneurie de La Rocheservière Index du Forum -> Le logis -> La salle de réception Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Medieval by Mojy, © 2003, 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com